rognons

Avec les frimas qui arrivent se pointe aussi l'envie de petits plats hivernaux.
Je ne suis pas une fan inconditionnelle des abats, il faut bien l'avouer. Mais ma moitié d'orange a un petit faible pour ce plat que réalise divinement bien sa môman, donc, je me suis lancée.
Je ne savais pas quoi choisir : rognons de proc? de veau? de boeuf??? J'ai finalement opté pour les rognons de boeuf, ne sachant pas vraiment par quel bout j'allais commencer... ni comment j'allais les accomoder.

De retour at home, j'ai attrapé le livre sur les abats dont j'ai extrait cette recette...Et je n'ai pas pu faire autrement que la modifier...

Bilan des courses:

500 g de rognons de boeuf
30g de beurre
1 échalotte
250g de champignons de Paris
2 cuillères à soupe de cognac
1 verre de vin blanc
1 verre de bouillon de viande
1 cuillère à café de farine
crème fraîche

Faire dégorger les rognons pendant deux heures dans de l'eau.
Couper les rognons en tanches d'1cm d'épaisseur, puis en dés.

Faites fondre le beurre dans la cocotte. Faire dorer sur toutes les faces les dés de rognons, ajouter l'échalotte émincée finement et le sel, le poivre et la farine.
Mélanger. Ajouter les champignons , le vin blanc (faites le bouillir dans la cocotte pour en retirer l'acidité), le bouillon et le cognac.

Faites cuire 30 à 40 minutes à patir du moment où la soupape chuchotte. A la fin de la cuisson attendre encore 10 minutes avant d'ouvrir la cocotte.

Remettre sur feu doux, faire un peu réduire si la sauce n'est pas assez nappante. Selon les goûts ajouter un peu de crème fraîche et de persil ciselé avant de servir.

PS : 500g de rognons pour 2 cest ENORME... J'ai donc congelé une bonne moitié (nan, pas ma moitié d'orange, suivez un peu !). En même temps, c'est  bien, ça fait un petit plat tout prêt pour un retour de ballade.

>> EDIT : Les rognons, cuits à la cocotte minute sont très tendres. Je ne changerai plus de mode de cuisson! J'avais déjà tenté la méthode traditionnelle (cocotte en fonte qui mijote pendant longtemps) mais c'est vraiment trop long pour moi ...