canard

Il est tard. Dans le frigo m'attendent quelques saucisses fumées, un magret de canard, quelques tranches de jambon, des champignons de Paris blancs et rosés.

Sur un coup de tête je décide de ne pas laisser mon magret de canard entier et de le transformer en aiguillettes.
La galère commence : la peau refuse de se séparer de la chair. Bref, j'abandonne. Je laisse la peau.

Je prend 5 petites pommes de terre, je les lave et les épluche et zou : 12 minutes dès que la soupape de la cocotte commence à siffler.

Je lave mes champignons de paris "rosés" qui se tiennent mieux à la cuisson et ont aussi un peu plus de saveur. Je les détaille en tranches pas trop fines.

Dans deux poelles séparées je fais cuire les champignons avec une noisette de beurre d'une part et les "aiguillettes" de canard de l'autre. La cuisson doit être menée rapidement : les champignons doivent être chauds mais pas trop cuits, les aiguillettes itou.

Je vous disais que j'avais laissé la peau sur les aiguillettes. Grave erreur !! A la cuisson une marre de gras s'est formée dans la poelle. La cuisson a été un tantinet trop longue (genre 4 minutes et pas 2 et 1/2), ce qui fait que les aiguillettes étaient trop cuites.

De plus, préparée ainsi la viande refroidit très vite. Le temps de dresser les assiettes, de boire une gorgée de vin et... ben c'est juste tiède.

La prochaine fois, je garderai ma bonne vieille méthode : magret grillé au four. D'une part la viande est moins grasse ( forcément ;-)  ) mais surtout elle reste rosée à point et chaude.

Sinon les champignons étaient très bons !